Fonctionnement du refuge

La Pointe de Dran depuis le refuge © Thierry Milherou

Périodes d'ouverture

Le refuge est ouvert de début Mai à fin Octobre.

La particularité Lindion est que nous sommes à la fois gardiens du refuge et bergers des troupeaux pâturant sur l’alpage. De ce fait, nous sommes parfois dans l’alpage pour nous occuper des bêtes.

Nous serons toujours présents le week-end pour vous accueillir, mais si vous voulez être certains de nous trouver au chalet en semaine, n’hésitez pas à nous appeler avant.

Tarifs

Restauration : de 3 € le dessert à 20 € le menu (entrée / plat / dessert) 

Boissons : de 3 € le soda ou jus, à 12 € les 75cl de bière

Hébergement :

  • Nuitée : 15 €
  • Petit-déjeuner : 10 €
  • Repas : 20 €
  • Demi pension : adulte 40 € / enfant 30 € / groupe sans privatisation 37 € par personne (à partir de 6 pers) 
  • Pique-nique : 12 €
Panneau Lindion par Thierry Milherou

Un refuge communal et un alpage de pâture

Le refuge du Lindion est un bâtiment appartenant à la commune de Thônes. C’est un ancien chalet d’alpage historique qui a été rénové en 1976 pour accueillir du public.

Il a une double vocation : héberger à la fois les randonneurs et les bergers des troupeaux pâturant sur l’alpage. Bergers qui, de fait, sont en même temps les gardiens du refuge. L’alpage du Lindion accueille donc chaque été une soixantaine de génisses des vallées de Haute-Savoie. 

Les gardiens des lieux peuvent aussi bien passer une journée entière dans l’alpage à faire des parcs ou déplacer un troupeau, qu’à cuisiner et accueillir les randonneurs. C’est pourquoi il est très important de prévenir par téléphone si vous souhaitez manger ou boire un coup au refuge.

Comme sur tous les alpages, les chiens doivent être tenus en laisse pour ne pas manger nos poules ou courir après les vaches, et pour respecter la faune sauvage.

Dortoir Lindion par Thierry Milherou

Séjour en mode classique ou privatisé

Au refuge on peut venir boire un p’tit coup, se restaurer, dormir, refaire le monde avec les gardiens, pique-niquer ou juste passer et lancer un “Salut !”.

Bref, comme un refuge classique nous vous proposons de faire une pause pour profiter de l’environnement exceptionnel. 

Mais il vous est aussi possible de “privatiser” le Lindion. Il n’y aura que vous ET les gardiens. Le refuge n’est pas à proprement parler une “salle des fêtes” mais vous pouvez venir y fêter l’évènement que vous voulez rien qu’entre vous. 

Le cadre que l’on pose pour ces évènements est le suivant : 

  • 35 personnes maximum (tente si plus de personnes)
  • Respect des lieux (on ne vient pas “retourner le refuge” )
  • Respect du sommeil des gardiens (soirée calme à partir de 2h)
  • Pour moins de 26 personnes : 10 €/places privatisées (sauf en semaine)

Nous avons une certaine souplesse dans ce cadre, le mieux est de téléphoner et même de passer en discuter. Le plus important est d’être d’accord sur le cadre en question et de le respecter. 

Salle Lindion par Thierry Milherou

Le confort

Le refuge se compose d’une grande salle commune pour manger, lire ou se réchauffer près du feu ; d’un seul et unique grand dortoir de 26 lits et de sanitaires (wc, douche et lavabo).

Nous fournissons des chaussons, couettes, couvertures et oreillers pour la nuit, et l’eau. 

Pour dormir,  pensez au mieux à emporter un drap sac (sac à viande ou drap housse), mais un pyjama peut faire l’affaire  ! Boules Quies conseillées pour les dormeurs au sommeil léger…

Il peut faire assez frais au printemps et à l’automne, nous allumons le feu si nécessaire.

Il n’y a pas de wifi, mais un connexion au réseau mobile correcte, et surtout une connexion forte avec l’environnement naturel qui entoure le refuge. 

Votre chien :

Il est accepté au refuge si vous vous en occupez, s’il est accueillant avec les autres randonneurs, s’il n’attaque pas les poules. Il ne rentrera jamais dans les pièces de vie de refuge mais il pourra dormir sur une couverture (fournie) et à l’abri (non chauffé). 

Notre démarche

Une parenthèse en montagne se veut synonyme de simplicité. Le moment en refuge aussi, même s’il baigne dans cette contradiction particulière qui fait que beaucoup de moyens ont dû être mis en œuvre pour avoir un lieu aussi accueillant dans un environnement aussi préservé.

Le respect, la sobriété et la générosité sont nos fils conducteur pour vivre au refuge et y accueillir les randonneurs .

Dans cette démarche, nous essayons de prendre soin du vivant à court et long terme en choisissant des produits bio et/ou locaux, provenant de commerces de la vallée de Thônes.

Toute notre cuisine est faite au refuge (même nos sodas), elle est également souvent végétarienne.

Cette démarche se retrouve aussi dans notre manière de gérer le bâtiment, mais c’est une histoire que nous vous raconterons quand nous nous rencontrerons !

Bref, sans vouloir donner de leçons ou nous vanter, nous cherchons juste à vous proposer un lieu qui essaye de minimiser ses impacts sur l’environnement dans lequel il se trouve, sachant qu’ils ne seront jamais neutres.

Notre démarche se veut écologique et humble, dans un esprit de communion avec la montagne, et de partage avec nos visiteurs

Environnementale

Locale

Humaine

Positive